Historique

Les débuts (1985-1993).
En 1985, il n’y avait pas de centre vipassana à Bruxelles. Les rares personnes intéressées par cette pratique se rendaient à la pagode cambodgienne d’Ixelles; le jeune bhikkhu qui la dirigeait était méditant, une aubaine pour tous ceux qui s’intéressaient à cette pratique.
Le Dr Rewata dans la salle de Bruxelles en 1996
À cette époque, le Vénérable Rewata Dhamma qui dirigeait le “Birmingham Buddhist Vihara” depuis 1975, donnait des enseignements au Centre tibétain de la rue Capouillet; il connaissait bien les mentalités européennes. Sa grande érudition en faisait un enseignant de haut niveau, capable de transmettre l’enseignement du Bouddha dans un langage accessible aux Occidentaux. Il promit au petit groupe de débutants que nous étions de revenir régulièrement en Belgique et c’est ainsi que naquit Dhamma Group.
Les réunions avaient lieu une fois par semaine, à la rue de la Duchesse à Bruxelles pour méditer et réécouter les précieux enseignements du professeur. Ce moine birman de renommée internationale assuma la direction spirituelle du groupe jusqu’à sa mort en 2004.

C’était l’époque héroïque : les méditants étaient rares, les lieux pour pratiquer encore plus! Des retraites intensives de méditation vipassana furent organisées au Centre d’études tibétaines de la rue Capouillet, à l’ambassade du Sri Lanka, à la pagode vietnamienne Linh Son, à l’Abbaye trappiste de Scourmont en Ardennes et même à la rue de la Duchesse, domicile privé des Vandergucht aménagé tant bien que mal en lieu d’hébergement! Finalement, un petit chalet perdu dans les bois d’Oignies-en-Thiérache allait devenir le “Forest Monastery” de Dhamma Group.

Le chalet dans les bois et l’école de Mahasi Sayadaw (1993-2003).
À partir de 1993, Dhamma Group disposa de son propre lieu pour organiser des weekends et retraites de méditation: un chalet pouvant accueillir une douzaine de participants. Dhamma Group  fonctionnait alors en privé, de façon artisanale mais avec beaucoup de “saddha” (confiance). Au fil des ans, ses activités se sont multipliées, le nombre de méditants ne cessait de croître.
Chalet de Oignies-en-Thiérache en 1999
U Kundala – Oignies 1999
À la même époque, des missions de propagation du Dhamma (Dhammadhuta) de l’école très méditative de Mahasi Sayadaw étaient organisées en Europe, au Japon et en Amérique. C’est dans ce cadre qu’une première retraite de 15 jours eut lieu en 1999 sous la conduite du Vénérable U Kundala, disciple direct de Mahasi Sayadaw. Ce moine très vénéré dans toute la Birmanie donna ainsi le coup d’envoi d’une longue suite de retraites  dirigées par des maîtres formés à cette école, lesquels répondent encore toujours positivement à nos invitations.
Le 7 mars 2003, le groupe se constitua en a.s.b.l., avec pour objet la promotion de toute activité en rapport avec l’enseignement du Bouddha et plus particulièrement la méthode de méditation satipatthana-vipassana telle qu’elle est pratiquée en Birmanie.

Le groupe avait dorénavant une existence juridique, une dizaine de membres effectifs et un conseil d’administration. En tant que membre de l’Union Bouddhique Belge (UBB), il pouvait offrir à la riche tradition vipassana de Birmanie la place qu’elle mérite. Marie-Cécile Forget en fût la première présidente. En 2004, le Vénérable Rewata Dhamma lui décerna  le titre de « kammathanacariya », enseignante de méditation et lui donna par la même occasion le nom bouddhiste de Dhammadinna.

Le Centre de Rivière (2003-2011)
Sayadaw U Ottaranyana à Rivière en 2006
En 2003, Dhamma Group se trouvait un nouveau lieu pour ses activités résidentielles: un ensemble de bâtiments situés à Rivière, localité calme et boisée, facilement accessible par la route ou par le train.
Le fondateur du groupe, le vénérable Rewata Dhamma lui donna son nom: « Dhammaramsi » (Lumière du Dhamma), « Tradition vipassana de Birmanie », afin de souligner clairement la connexion des lieux avec la riche tradition birmane.
Le successeur du vénérable Rewata Dhamma à Birmingham, le Vénérable U Ottaranyana, poursuivra l’oeuvre de son illustre prédécesseur. Aujourd’hui encore il vient deux fois par an à Dhammaramsi, pour une retraite Abhidhamma-vipassana en novembre et une retraite Metta en août.

En 2006, Sayadaw U Paññathami, élève de Sayadaw U Pandita de Yangon,  accepta de succéder au Vénérable Rewata Dhamma comme directeur spirituel de Dhamma Group. Pendant dix ans, il dirigera des retraites de deux, puis trois semaines chaque année, apportant un soutien indéfectible au centre. Pour raison de santé, il ne peut plus venir aujourd’hui mais donne encore parfois un enseignement par visioconférence depuis la lointaine Australie où il réside.

La croissance (2011-2021).
Nouvelle salle de méditation en 2020
Peu à peu, des travaux augmentent la capacité d’accueil du centre:  aménagement d’un réfectoire dans la « Forge » en 2012 et d’une nouvelle salle de méditation sous la charpente de l’ancienne « Ferme du moulin » en 2020. Soucieux néanmoins de maintenir l’atmosphère conviviale des retraites intensives, le groupe entend limiter à 35 personnes le nombre de participants, y compris l’équipe de bénévoles.
Depuis 2011, Sayadaw U Thuzana nous honore de son soutien. Il dirige une retraite de trois semaines qui attire un public fidèle,  notamment des pays voisins. Sa guidance est particulièrement appréciée. Sayalay Daw Vajiranyani apporte également sa contribution en dirigeant chaque année une retraite de quinze jours à Dhammaramsi.  Sa qualité d’occidentale formée en Birmanie pendant 30 ans fait d’elle un agent de transmission idéal entre les deux cultures. Sayadaw U Nanujjota dirige également une retraite annuelle chez nous. Il bénéficie d’une très longue expérience dans la guidance des méditants et son enseignement s’inscrit dans la droite ligne de celui de Sayadaw U Pandita.
Sayadaw U Thuzana avril 2019
Les activités du centre ont pris de l’importance, les retraites sont plus longues et plus nombreuses: cinq retraites ont lieu annuellement sous la direction de maîtres hautement qualifiés. De nombreux weekends et journées sont organisés. Des soirées de méditation ont lieu entre une et trois fois par semaine à Bruxelles, à Rivière et à Liège. Des cycles d’étude et des cours de pali sont organisés dans la nouvelle bibliothèque. Aujourd’hui diverses associations fleurissent un peu partout dans le monde et  popularisent la technique de vipassana, le mouvement de la Pleine Conscience notamment y puise son inspiration.  Notre association entend continuer à s’inscrire dans le cadre de l’enseignement du Buddha qui vise avant tout la libération  de la souffrance.
L’époque des pionniers se termine, une nouvelle ère est en train de s’ouvrir.